hodmasturbation.jpg

  

Les fantasmes coquins au féminin

  

Il n’y a pas que les hommes qui ont des fantasmes, les femmes aussi rêvent de rencontres sensuelles. Certaines foisonnent d’idées, d’autres ont un scénario favori autour duquel différents éléments gravitent. Alors… quels sont ces désirs secrets qui nous habitent? 7sur7 en dévoile une dizaine pour que ces messieurs ne pensent plus seulement à leur propre plaisir mais découvrent aussi notre imagination coquine.

anonymousgirlslingeriesappho41004501.jpg

1) La douceur d’une femme
On savait que les hommes fantasmaient à cette idée mais saviez-vous que nombre de femmes s’imaginent aisément passer les nuits dans les bras d’une douce compagne. Non seulement car nous connaissons parfaitement notre corps, et donc les zones sensibles, mais aussi parce que les femmes sont plus douces et soyeuses dans leurs caresses et leurs baisers.

im1422783.jpg

2) Avec deux hommes
Façon porno. Deux hommes pour ne s’occuper que de vous, des pieds à la tête, avec toutes les caresses, baisers et pénétrations que vous voudrez. Pour profiter sans fournir trop d’efforts. Certaines rêvent aussi de faire l’amour avec un autre homme, le tout devant leur mari.

3) Le jeune étalon/l’homme expérimenté
Ici tout dépend de l’âge. Les plus jeunes rêveront d’un homme d’expérience, prêt à les guider vers le chemin du plaisir. Un homme, un vrai, avec une stature, des gestes affirmés, tout en gardant une certaine tendresse.

1711.jpg

Par contre, avec l’âge, la tendance s’inverse. Les trentenaires et plus tournent leur regard vers les jeunes apollons au corps frais, aux gestes maladroits, histoire de tout leur apprendre sur l’orgasme féminin. Dans ce domaine, on trouvera le jeune jardinier, le brave étudiant ou le voisin à croquer. Petite précision: on ne parle pas ici d’adolescents mais bien de jeunes hommes.

4) Pic-nique
L’air pur, les champs, les bois, les jardins, les parcs, la montagne, la plage, la mer, la voiture… les grands espaces verts, ça nous chamboule. Un soupçon d’exhibitionnisme, une dose d’aventure, un max de plaisir. Bon, ça demande parfois une couverture pour éviter que ce moment de douceur ne se transforme en douleur (chardon piquant, sable irritant, fourmi intrépide et autres petits dérangements), mais c’est bien peu de choses comparé à l’orgasme qui vous attend.

265522012.jpg

5) La star
Brad Pitt, George Clooney, David Beckham, Jude law, Yannick Noah, peu importe, on s’imagine facilement dans une chambre d’hôtel de luxe, dans un lit gigantesque avec des coussins partout, du champagne et quelques fraises. Pretty Woman version hot.

6) La belle au bois dormant
Le romantisme n’empêche pas les besoins de sensations fortes. A nous les déclarations fougueuses, les évasions en moto, les lits de pétales de roses, les bains de champagne, l’amour au coin du feu, les nuits étoilées et les robes de princesses ultra-sexy. Ici le scénario prime sur l’acte.

7) Le sexe oral
Un cunilingus doux, sans fin, qui nous ferait perdre pied et nous enverrait bien plus haut que le 7e ciel. L’extase à l’état pur, celui auquel on repenserait encore des semaines après et dont on continuerait à ressentir les fourmillements des jours durant.

8) Rapport de force et jeu de rôle
Les femmes en ont parfois assez d’être cloisonnées dans un rôle social qui les étouffe. Elles se rêvent dominatrices, avec fouet et menottes, histoire de leur montrer qu’on n’est pas des mauviettes. Ou alors, l’inverse, jouer à la soubrette totalement dévouée à son maître.

malekiltart.jpg

9) L’uniforme fait le mâle
Les pompiers, les soldats, les médecins et tout le toutim. Grrrrr! « Oui, monsieur l’agent ». Sexy! Pour le coup, on accepterait même de jouer les infirmières dévergondées. Bien entendu, mieux vaut choisir le costume qui vous sied le mieux, les bidons qui dépassent, c’est tout sauf excitant. Idem: évitez les uniformes qui n’en sont pas, genre bouchers, camionneurs ou pêcheurs.

charme3.jpg

10) Les lieux insolites ou communs
Les lieux insolites ont également la côte: le ciné, l’ascenseur, les garages souterrains, les fêtes mondaines, le train, les cabines d’essayage des magasins, etc. Par contre, les filles fantasment aussi sur les lieux courants: le bureau de leur patron, la cuisine, l’amphithéâtre chez les étudiantes, et même le lit de leurs parents!

uxr98reb.jpg

Peut-être vous serez vous reconnues dans l’un – ou plusieurs – de ces fantasmes. Peu importe que vous les réalisiez ou pas, les fantasmes restent des idées qui traversent notre esprit et qui nous font du bien. Par contre, rien ne vous empêche de les mettre en pratique. A chacune ses envies et ses besoins. (7sur7)

05/06/08 16h35



Les dessous préférés des hommes

Les dessous préférés des hommes

guccipointgspot.jpg

On a tendance à imaginer les hommes adeptes du dessous minimum, c’est-à-dire, plus c’est petit mieux c’est… Erreur…

En matière de dessous les hommes aiment un peu de tout exception faite de la culotte/gaine façon Bridget Jones; et encore.

darjeelingellemai06.jpg

 

Lorsqu’on leur demande ce qui les séduit le plus, ils sont 34% selon l’Ipsos à répondre que c’est une culotte en dentelle qui leur plait le plus, chez leur fiancée, femme ou compagne. Le string, remporte la médaille d’argent, quel que soit, sa forme, sa taille ou sa couleur, 28% des hommes considèrent qu’il n’y a rien de plus sexy, que ce bout de ficelle qui fait polémique. La troisième place est occupée par le boxer, dernier né en matière de création lingerie, qui malgré ses bords couvrants plait à 16% des hommes. La culotte en coton genre petit bateau demeure l’un des fantasmes des hommes, mais ils sont loin de représenter la majorité avec seul 9% de réponses favorables chez les sondés. 

Conclusion, ce n’est pas tant le nombre de centimètres carrés qui les séduit, mais plutôt le fantasmes et les envies que leur renvoient les sous-vêtements eux-même. Impossible de savoir, si l’homme avec qui vous dînez pour la première fois, fait partie des sympathisants ou des opposants au string, mais la culotte en dentelle coordonnée à un soutien gorge pigeonnant, le tout noir de préférence devrait passer à tout coup.
 

aubadevenise061206.jpg



Une chose est sûre

cat.jpg

 

  un pouvoir féminin comme celui des Amazones, où les hommes auraient été dans l’ombre ­ n’a jamais existé.  Mais le mythe perdure.  

Car le patriarcat est un système de pouvoir, dans les sociétés traditionnelles, qui eut besoin de fonder ses assises notamment sur des mythes qui racontent comment il fallut renverser un pouvoir antérieur « mauvais »   ­ qui en fait historiquement n’a pas existé mais qui était attribué aux femmes  ­ pour créer un pouvoir « juste », celui que l’on connaît et que les hommes exercent.  



Le mythe est tué. Pfff

7661053.jpg


  D’où vient cette affirmation ?  Pourquoi sommes nous si sûrs que les hommes noirs sont dotés d’un sexe bien plus long et bien plus large que les blancs ? C’est justement le sujet du livre de Serge Bilé  « La légende du sexe surdimensionné des Noirs ». Français d’origine ivoirienne, l’auteur est lui-même noir, ce qui tue dans l’oeuf  les naissants procès d’intentions : Il ne s’agit pas d’un occidental complexé par la taille de son pénis ! Cela étant dit, l’auteur, également journaliste à RFO, a mené une véritable enquête historique, montrant que ce préjugé existe depuis des siècles. 

Dans l’antiquité déjà, les peintures grecques et romaines représentaient des hommes de couleurs avec un pénis « surdimensionné ». Cette croyance a traversé toutes les époques, reléguant ainsi les hommes Noirs au rang d’animaux.

 Ils fascineront les femmes (
la Reine Marie-Thérèse donnera naissance à une fille métisse !) et seront diabolisés par les hommes. Aujourd’hui la légende est encore bien vivante, beaucoup de femmes sont persuadées de cette supériorité sexuelle.

Au point que la plupart des actrices de films pornographiques désirent tourner avec des hommes noirs.

Une légende pure et simple

c’est une pure invention des Blancs. Une façon de bestialiser les hommes de couleurs. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui de la discrimination positive. En représentant l’homme Noir ainsi pourvu d’attribut sexuel démesuré c’est le moyen de le comparer à un animal sans cervelle.

Ce stéréotype qui se veut valorisant aujourd’hui pour les hommes Noirs serait la première forme de racisme.

L’auteur affirme que le pénis des hommes de couleurs est aussi diversifié en  taille que celui des blancs. Il n’y a que la couleur qui change ! Ce qui n’est pas apprécié par une partie de la population noire qui, fière de cette supériorité sexuelle se sent trahis.

Cette légende n’a donc pas fini de hanter les chaumières…

« La légende du sexe surdimensionné des Noirs », Serge Bilé. Le serpent à plumes. 



Trash & Sexe |
tressexy |
Zone Adulte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LIVESHOW
| contenu adulte pour pc et gsm
| mysextoys