sexy au wc

wc.jpg

 

 

 

claracalendrierwc.jpg

 

 

 

 

 dita20von20teese20lingerie20sexy201.jpg

 



louisvuitton1thumbnail.jpglouisvuitton2.jpglouisvuitton3.jpglouisvuitton4.jpglouisvuitton6.jpg



L’histoire des petites culottes

houseandagent1.jpg

 

 

L’histoire de la culotte…

Sous l’Ancien Régime et jusqu’au début du XIXe siècle, la culotte était un vêtement uniquement réservé aux hommes des classes aisées. Elle descendait alors jusqu’au genou et se portait avec des bas. Quant aux femmes, elles ne portaient rien sous leur robe.

Jusqu’au XVIIIème siècle, il était en effet très mal vu de revêtir des dessous. Seules les vieilles femmes et les malades en portaient pour se protéger du froid ainsi que les servantes uniquement lorsqu’elles faisaient les carreaux.

sarrierilingerie1.jpg

Au début du XIX ème siècle, les grandes culottes bouffantes firent leur apparition, mais ne furent destinées qu’aux petites filles. Dès 14 ans, aussi paradoxal que cela puisse être, elles devaient quitter ces culottes pour ne porter que de longues jupes/robes à même la peau.

Cependant, au milieu du XIX ème siècle, avec la mode de la crinoline, la culotte s’imposa comme une obligation. Car, chaque femme s’asseyant dans ces paniers de métal, renversait sa robe et laissait voir l’intégralité de ces jambes et de son sexe. Si elle se penchait en avant, le phénomène se reproduisait dans l’autre sens, laissant impudiquement voir les fesses.

93beaubra.jpg

Mais, il faut attendre le début du XXème siècle et l’invention de Pierre Valton (le père de la célèbre marque « petit bateau »), pour que les petites culottes telles que nous les connaissons se démocratisent et fassent leur entrée dans le quotidien des femmes.

Aujourd’hui, il ne s’agit plus de savoir si les femmes doivent porter des dessous, malheureusement pour les hommes, toutes y ont recours, demeure la liberté, de les choisir dans toutes les formes, coloris, et matières existantes…

 

 sexy1.jpg

 



La lingerie érotique

11.jpg

  

 

 

La lingerie érotique

Depuis toujours, la lingerie a usurpé son rôle de sous-vêtements pour n’être en réalité qu’un accessoire chargé d’érotisme. Nos ancêtres l’avaient bien compris et un simple regard sur leurs dessous, suffit à nous convaincre, que pour eux, lingerie rimait avec séduction, bien plus qu’avec confort.

Mais le XX ème siècle et son lot de découvertes en termes de matières (comme le lycra) et d’innovations (comme le collant), ont peu à peu fait disparaître le raffinement au profit du bien être.

Avouons que si la culotte Petit Bateau est des plus confortables elle n’en est pas pour autant sexy. Cependant, après avoir touché au confort extrême : sans couture, sans armature, couleur chair et lycra, les professionnels de la lingerie, ont abordé leur création avec plus de sophistication.

La dentelle a été remise au goût du jour, déclinée et colorée dans toutes ces formes.

k.bmp

Les femmes ont depuis une dizaine d’années retrouvé le plaisir de la jolie lingerie, de celle qu’on achète pour faire plaisir à son homme et pour se faire plaisir à soi surtout.

La lingerie fine, retrouve donc peu à peu ses lettres de noblesses et redevient coquine à souhait. Longtemps réservée aux femmes de petite vertu, la lingerie érotique commence elle aussi à envahir les tiroirs des jeunes femmes respectables. Depuis quelques années un véritable marché s’est installé autour de cette lingerie dite érotique, répondant au besoin des femmes qui se veulent de plus en plus attirantes. Un récent sondage a montré que c’était en effet l’une de leurs principales préoccupations. La femme moderne, joue de ses atouts sans complexe, exhibe ses formes et ne se soucient guère plus du quand dira-t-on….

photo3300.jpg

Du sexy, mais du haut de gamme !

Les amatrices de lingerie érotique n’ont pas d’âge, ni de silhouette précise, de 20 à 60 ans et du 36 au 44, toutes les femmes sont touchées et séduites. Cependant loin des sous-vêtements vendus dans les sex-shops, les femmes adeptes de lingerie érotique, veulent de l’élégance, de la qualité et du raffinement. En somme, elles disent « oui » à la culotte fendue à condition que celle-ci soit en soie, en mousseline ou en dentelle, et pourquoi pas incrustée de pierres précieuses.

Une règle absolue demeure en matière de lingerie érotique, du noir ! du noir ! toujours du noir et du rouge à la rigueur…

187b4d44e9f4b2caec62e0b71daad5e5.jpg4e6baee315b508d81d72ced2e920e33a.jpg

 

 

 



Les dessous préférés des hommes

Les dessous préférés des hommes

guccipointgspot.jpg

On a tendance à imaginer les hommes adeptes du dessous minimum, c’est-à-dire, plus c’est petit mieux c’est… Erreur…

En matière de dessous les hommes aiment un peu de tout exception faite de la culotte/gaine façon Bridget Jones; et encore.

darjeelingellemai06.jpg

 

Lorsqu’on leur demande ce qui les séduit le plus, ils sont 34% selon l’Ipsos à répondre que c’est une culotte en dentelle qui leur plait le plus, chez leur fiancée, femme ou compagne. Le string, remporte la médaille d’argent, quel que soit, sa forme, sa taille ou sa couleur, 28% des hommes considèrent qu’il n’y a rien de plus sexy, que ce bout de ficelle qui fait polémique. La troisième place est occupée par le boxer, dernier né en matière de création lingerie, qui malgré ses bords couvrants plait à 16% des hommes. La culotte en coton genre petit bateau demeure l’un des fantasmes des hommes, mais ils sont loin de représenter la majorité avec seul 9% de réponses favorables chez les sondés. 

Conclusion, ce n’est pas tant le nombre de centimètres carrés qui les séduit, mais plutôt le fantasmes et les envies que leur renvoient les sous-vêtements eux-même. Impossible de savoir, si l’homme avec qui vous dînez pour la première fois, fait partie des sympathisants ou des opposants au string, mais la culotte en dentelle coordonnée à un soutien gorge pigeonnant, le tout noir de préférence devrait passer à tout coup.
 

aubadevenise061206.jpg



bikini

bikiniportofino2.jpg

 

L’histoire du bikini

 

Les maillots de bain ont fait leur apparition à la fin du XIXème siècle. À l’époque, il était composé d’une chemise portée sur un pantalon et soutenu par une ceinture couvrant l’ensemble du corps ; on appelait cela « costume de bain ».

bikini.jpg

Le petit maillot de bain deux pièces tel que nous le connaissons, n’a pas toujours été la star des plages. Apparu en 1946, grâce au très audacieux Louis Réart, il fit immédiatement scandale aux quatre coins de l’Europe et fut même interdit sur certaines plages! Dévoiler le ventre tenait de l’outrage suprême et la similarité avec les sous-vêtements classiques n’aidèrent nullement à le faire entrer dans les mœurs.

legavelacebikiniset.jpg

Mais, en pleine période des « années folles », le bikini apparu comme l’accessoire idéal pour libérer le corps et abolir la pudeur. Il devint alors l’emblème de jeunes actrices comme Brigitte Bardot ou Jane Mansfield, qui choquaient autant qu’elles attiraient. Le bikini prit son envol…

L’histoire du bikini suit celle de l’évolution des mœurs et s’engage vers l’ouverture d’esprit et de l’élargissement de la morale.

charlizetheron051.jpg

Aujourd’hui, le bikini n’a rien perdu de son panache et continue même d’attirer plus intensément les regards, mais peut-être est-ce dû à la disparition progressive du tissu…

 



L’histoire du corset

katemosslongchamp.jpg

Les premiers corsets s’affichent en France au XVème siècle et s’installent avec la propagation de la mode espagnole. Au départ, le corset se porte par-dessus les chemises de corps et se lasse dans le dos. C’est un accessoire réservé à la noblesse, qui soutient le corps autant qu’il le martyrise.

 Il offre aux femmes la possibilité de se créer le corps qu’elles désirent et c’est d’ailleurs ce qui fit son succès jusqu’à la fin du XIXème siècle. En effet, le corset a longtemps été synonyme d’élégance et sa forme s’est adaptée aux modes, aux types de robes et à la conception esthétique du corps de la femme à travers l’histoire.

sexycorsetandsexylingerie.jpg

Très rigide au départ, il devint plus ample, avant de se resserrer et de ne ressembler qu’à une large ceinture ; parfois utilisé pour rehausser la poitrine, il fut également utilisé pour la comprimer, mais la plupart du temps, il affinait la taille et amplifiait les hanches. Toutes les femmes le portaient, puisqu’il s’adaptait à toutes les silhouettes comme en témoigne un slogan du XVII e siècle: « Contient les forts, soutient les faibles, ramène les égarés ».

Ce sont les deux guerres mondiales et l’avènement du féminisme qui supprimèrent pour un siècle le corset. La mode garçonne ne laissa aucune chance à cet accessoire ; les femmes s’habillant comme les hommes, camouflaient voire comprimaient leurs formes.

Le corset oublié, fut remis au goût du jour à la fin des années 80. Beaucoup de grands couturiers l’ont revisité oubliant l’aspect maintien, ils ne recherchèrent que l’aspect esthétique et sensuel de ce vêtement.

img3740618.jpg

Aujourd’hui, le corset se porte dessus comme dessous, il met les formes en valeur et véhicule une image de femme fatale, érotique, sensuelle et résolument féminine.



L’histoire du porte-jarretelles

portejarretelles.jpg

L’histoire du porte-jarretelles

Le porte-jarretelles est le sous-vêtement/fantasme de chaque homme. Ce simple morceau de tissu, ressemblant à une large ceinture enserrant les hanches, a le pouvoir extraordinaire de rendre les hommes fous.

Munis de petites attaches, il sert à maintenir les bas et confèrent à la femme une image des plus érotiques.

Pourtant son origine n’a rien de sexy. Il fut inventé par un corsetier pour des raisons médicales. Le père de cet accessoire glamour l’aurait en effet confectionné en 1876 pour éviter à certaines femmes de se couper la circulation du sang avec leurs jarretières. Jugé peu esthétique, il ne fit pas l’unanimité dans un premier temps.

152688fejnjh8p3v2i4krc8tdma8wu52gg1s131131198smallh102149l.jpg

Ce n’est qu’avec l’événement du corset muni de jarretelles, qu’il sortit de l’ombre progressivement. Mais après la guerre, sa renommée prit un tournant peu flatteur ; le porte-jarretelles fut assimilé aux

prostituées et l’arrivée de la minijupe et du collant ensuite, le firent définitivement tomber aux oubliettes.

On doit son retour à la créatrice Chantal Thomass notamment, qui réintroduisit la lingerie fine et sophistiquée dans les années 70 pour les femmes avides de séduction.



sein

bisangwom028.jpg

Symboles par excellence de la féminité et attributs de la sensualité, les seins sont consacrés comme les plus beaux atouts de séduction depuis la nuit des temps.

Incontestablement, ce sont eux qui dessinent la silouhette féminine et qui lui donnent son caractère particulier.

Cette partie du corps est la préférée de nos amis mâles au même titre que nos jambes et nos fesses.

C’est pourquoi, depuis la nuit des temps, les femmes ne cessent de déchaîner les passions en accentuant cette différence naturelle qui les rendent si désirables aux yeux des hommes, ceci grâce à leurs dessous et aux vêtements.

La poitrine en vogue à l’heure actuelle est ronde, pleine, généreuse et … exhibée. Mais cela n’a pas toujours été le cas.

La petite poitrine est adulée au Moyen-Age. La mode est alors aux poitrines minuscules et hautes car ce qui plaît au 15e siècle c’est le ventre … il fascine. Celui-ci doit être rebondi. Apparaît alors une nouvelle sorte de corset qui aplati les seins pour mettre le ventre en valeur.

sakidsexy0out.jpg

Les seins écartés étaient à la mode durant longtemps à la fin de l’Empire.

Les seins « en pommes » fermes et bien ronds étaient adulés au 16e siècle.

La poitrine plutôt forte et voluptueuse a, quand à elle, traversé la majorité des époques la tête haute.

A l’heure actuelle, les études révèlent une grande diversité dans les goûts masculins en matière de forme et de volume. Les hommes aiment toutes les poitrines ! Ce qui les excite avant tout, c’est l’effet pigeonnant, quand le décolleté rappelle insidieusement des fesses pleines et rebondies. Une technique de séduction utilisée sciemment ou non par les femmes depuis des siècles consiste à se pencher légèrement en avant, à resserrer les bras sur les côtés pour rehausser ses seins en avant et dessiner la fente médiane. Effet garanti auprès des hommes



dieuxdustade1.jpg

 

dieuxdustade2.jpg

 

 

 

dieuxdustade17.jpg

 

 



12345...7

Trash & Sexe |
tressexy |
Zone Adulte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LIVESHOW
| contenu adulte pour pc et gsm
| mysextoys